Facebook

User Login

MMM Twitter

    Follow me on Twitter

    S'abonner au Newsletter

    Newsletter


    Recevoir du HTML?

    Facebook Fan Box

    constitution PDF Imprimer Envoyer

    1. Nom, Symbole et Couleur

    (i) Le nom du Parti est : Mouvement Militant Mauricien

    (ii) Le symbole du Parti est un Cœur.

    (iii) La couleur du Parti est le Mauve.

    2. Membres, Admissions et Devoirs

    (i) L’adhésion au MMM est ouverte à tout Mauricien, âgé de plus de 15 ans qui accepte la Déclaration de Principes, la Constitution et le projet politique du Parti et qui n’appartient pas à un autre parti ou à une autre organisation autre que syndicale dépendant d’un autre parti ou à une organisation qui pratique ou encourage le communalisme ou le sectarisme.

    (ii) Ne seront dorénavant admis comme membres du Parti que ceux qui auront été parrainés par deux membres du MMM ayant un an adhésion. La demande d’adhésion devra être acceptée par le Comité Régional avec l’accord des représentants de la branche concernée.

    (iii) Tout membre du MMM doit se plier a la discipline du Parti, militer activement au sein du Parti, étudier l’histoire du MMM, s’imprégner de ses valeurs, s’efforcer de se doter d’une solide formation politique, se mêler au peuple et y rester proche et au besoin l’aider, pratiquer l’ entraide avec les camarades du Parti, pratiquer l’autocritique quand nécessaire, n’avoir aucune activité ou conduite qui puisse nuire a l’image du Parti et payer régulièrement sa quotité au trésorier de sa branche.

    (iv) La qualité de membre du Parti se perd par la radiation, la démission ou l’expulsion. Cependant tout membre ayant démissionné ou ayant été expulsé n’aura pas le droit de réintégrer le Parti sauf sur une proposition de son Comité Régional et avec l’accord du Comité Central. La radiation ne peut intervenir que pour le retard prolongé du versement des cotisations, le retard minimal étant dune année. Elle cesse de plein droit si, d’ans un délai de six mois à comptant de sa notification, le membre radié verse la totalité de ses cotisations arriérées.

    3. Droit de tendance.

    (i) Le MMM reconnait depuis sa création le droit de tendance mais ce droit de tendance doit s’exprimer dans les limites de la discipline du Parti.

    (ii) En particulier, le droit de tendance doit toujours respecter la règle de la majorité aux différents niveaux d’un Parti et dans ses différentes instances.

    (iii) La contestation possible du projet et de la stratégie politique du Parti qu’implique ce droit de tendance surtout lorsqu’elle prend la forme de documents circulés, doit s’exprimer strictement à l’intérieur des structures officielles du Parti et n’autorise nullement n’importe qui à aire le porte-parole du MMM ou à faire des déclarations de presse. Ce droit de tendance n’autorise pas non plus l’organisation de réunions de branches, d’Assemblées régionales ou nationales ou de congrès parallèles a ceux du Parti, ni la publication d’organes de presse indépendante de la direction élue du Parti.Mais le droit de tendance autorise les militants appartenant à une tendance quelconque à se réunir à leur gré lorsqu’ils le font en tant qu’individu et non en tant que représentants dune instance quelconque du MMM.

    (iv) Le droit de tendance pout se manifester au niveau de l’Assemblée des Délégués et pout prendre la forme de documents circulés dans les instances du Parti. Toutefois, tout document à être circule doit être signé et soumis au préalable au Comité Central. En cas de rejet du document, le ou les auteurs peuvent soulever le cas à L’Assemblée des Délégués.

     4. Discipline et sanctions

    (i) La discipline du Parti exige de tous ses membres qu’ils ne se rendent coupables d’aucun acte irresponsable, que les critiques formulées soient d’ordre politique et qu’ils évitent soigneusement de colporter des rumeurs fausses ou de porter des coups bas.

    (ii) En particulier, en ce qui concerne le problème du communalisme et du sectarisme, la discipline du Parti exige de tous ses membres qu’ils combattent les divisions à base communale et sectaire tout en respectant les différences culturelles et religieuses.

    (iii) Pour ceux qui sont élus à des postes de responsabilité, la discipline du Parti exige qu’ils accomplissent pleinement les devoirs qu’implique la responsabilité collective.

    (iv) En terme de discipline du Parti toujours, entre deux Assemblées des Délégués, les décisions du Comité Central du MMM prédominent sur celles de tout autre instance.

    (v) En cas d’indiscipline grave, le Comité Central du MMM est autorisé à appliquer à l’égard du membre, conseiller d’une collectivité locale, député ou ministre concerné après l’avoir permis de s’expliquer, une des sanctions suivantes: avertissement, suspension, blâme ou expulsion du Parti, mais le membre concerné aura toujours le droit de faire appel devant la prochaine Assemblée des Délégués en notifiant au préalable le Secrétaire Général.

    (vi) Dans le cas d’expulsion, le membre concerné peut donner avis d’appel dans un délai de 10 jours au Secrétaire Général. L’Assemblée des Délégués sera convoquée dans un délai de deux mois pour entendre l’appel et une majorité de 2/3 de l’Assemblée des Délégués présents sera requise pour ratifier l’expulsion.

    (vii) Dans toutes les infractions à la discipline du Parti, le Comité Régional auquel appartient le membre concerné pourra recommander une des sanctions suivantes au Comité Central:

    Avertissement, blâme, révocation, suspension ou expulsion.

    (viii) La révocation s’applique à ceux exerçant une fonction au sein d’une instance du Parti.

    (ix) La suspension prive du droit de vote ou d’être élu, et peut aller jusqu’à l’interdiction d’assister aux réunions de l’instance concernée pour une certaine période.

    (x) Sera déclaré inéligible par le Comité Central tout candidat qui, au cours des élections à quelque instance du Parti que ce soit, se rend coupable de campagne mensongère et d’un comportement indigne d’un militant.

    5. Branche

    (i) La branche est l’instance de base du MMM. Elle est une unité politique organisée au niveau d’une localité, une entreprise ou un établissement éducatif pour le travail politique, social, culturel au niveau du peuple.

    (ii) Le fonctionnement démocratique du MMM repose sur la bonne santé, La représentativité, l’enracinement et le bon fonctionnement des branches.

    (iii) Pour qu’une branche soit reconnue elle doit:

    (a) Être constituée par d’au moins 10 membres;

    (b) avoir existé depuis six mois;

    (c) avoir participé pleinement aux activités du Parti et être active au niveau de sa localité.

    (iv) Le lancement de toute nouvelle branche doit être fait sons le contrôle du Comité Régional concerné.

    (v) Cheque branche doit avoir un Comité Exécutif dont un président, un vice-président, un secrétaire et un trésorier qui sont élus pour 2 ans.

    (vi) Au début de chaque année, le nombre de branches existant dans chacune des régions, La liste de celles ayant le droit de vote et de même que les noms et adresses des membres, des branches doivent être communiqués régulièrement au secrétaire du Parti par les responsables des comités régionaux.

    (vii) Le Comité Exécutif doit s’assurer qu’au niveau des branches n’existe pas un esprit de secte ou de clique fermée qui repousse les adhérents éventuels.

    (viii) Le Comité Exécutif doit s’assurer que chaque branche

    (a) mène une campagne de recrutement en permanence dans leurs localités, entreprises, ou établissements éducatifs.

    (b) renforce l’action du Parti sur le terrain;

    (c) petit être mobilisé à tout moment.

    (ix) Le Comité Exécutif est aussi responsable de la circulation d’informations entre la branche et le Comité Régional.

    (x) Le Comité Exécutif doit s’assurer que les délégués de sa branche au Comité Régional à l’Assemblée des Délégués ou aux congrès du Parti y participent pleinement après que la branche réunie en assemblée des membres, ait elle-même discuté a fond des sujets concernés.

    (xi) Le délégué au Comité Régional est élu par as branche et est tenu de voter selon les directives de sa branche réunie en assemblée.

    (xii) Une branche qui ne se fait pas représenter au Comité Régional à cinq réunions de suite perd sa reconnaissance et sera considérée comme non existante.

    (xiii) En cas d’indiscipline grave, une branche peut être dissoute par le Comité Régional sujet à l’approbation du Comité Central après que ce dernier ait considéré toute représentation de la branche concernée.

    6. Instances régionales

    (i) Le MMM est organisé sur la base de 21 régions dont les délimitations sont celles des circonscriptions électorales.

    (ii) Chacune de ces 21 régions doit avoir un Comité Régional composé d’un minimum d’un et d’un maximum de 5 délégués de chacune des branches de la région concernée.

    (iii) Chaque Comité Régional doit élire un Exécutif Régional composé de 5 à 12 membres dont un président, un vice-président, un secrétaire et un trésorier élus pour deux ans.

    (iv) Cheque Comité Régional doit s’efforcer d’avoir un local central.

    (v) Le Comité Régional doit travailler à ce qu’une branche du MMM existe dans chaque localité de la région concernée.

    (vi) Le Comité Régional doit donner son aval à la création de plus d’une branche dans une localité.

    (vii) Le Comité Régional est l’instance suprême pour la région et la circonscription concernée et a comme objectifs principaux :-

              (a)  d’unir les forces du MMM de la circonscription et de coordonner les activités de toutes les branches et de la circonscription;

    (b)  d’obtenir l’élection des candidats du MMM à l’Assemblée Nationale et au sein des collectivités locales, en vulgarisant le programme et en diffusant les idées du MMM à travers la circonscription et ainsi étendre son influence au sein de la population locale et en y suscitant une adhésion et un soutien croissant;

    (c)  de promouvoir la ligne politique du MMM dans la circonscription en élaborant un plan d’action et d’organisation sur une base régionale et en assurant la mise en application de ce plan et le suivi nécessaire sur le terrain;

    (d) d’offrir la possibilité à tous les adhérents du Parti et à toutes les branches de la circonscription de participer à l’élaboration du programme et de la ligne politique du MMM en favorisant la formation politique des militants et leur participation aux activités du Parti à tous les niveaux;

    (e)  de maintenir l’ancrage du MMM an sein de la population en s’assurant une interaction régulière avec les syndicats, les ONGs, les associations de consommateurs, les Comités de quartiers et autres forces vives de la circonscription et en menant une campagne de recrutement permanente au niveau de toute la circonscription.

    (f)  d’être attentif aux problèmes et aux revendications de toutes catégories sociales défavorisées au niveau de la circonscription et aux problèmes de la circonscription en général.

    (g)  de favoriser l’entrée au Parti des femmes et des jeunes en créant des structures d’accueil appropriées lorsque requises et de tout mettre en œuvre pour que les femmes et les jeunes participant activement et pleinement à la vie du Parti;

    (viii) Le Comité Régional fixe le taux de cotisation mensuelle. Il recouvre régulièrement 50% des cotisations versées aux trésoriers des branches et verse 20 % à la trésorerie du Parti.

    (ix) Le Comité Exécutif doit s’assurer que chaque membre ait sa carte de membre émise par le Secrétariat du Parti.

    (x) le Comité Central du MMM peut déléguer quelqu’un d’une autre région pour militer dans une région donnée mais cette décision du Comité Central est sujette à l’approbation du Comité Régional concerné.

    (xi) Chaque Comité Régional élit un membre au Comité Central qu’il peut révoquer à tout moment, mais il est indispensable que tout vote au Comité Régional ne soit pris qu’après que les branches aient eu le temps d’en discuter à fond.

    (xii) Au cas où surgit une vacance, le Comité Régional procède à une élection de remplacement

    (xiii) Une branche ou plusieurs branches ensemble, un Comité Régional ou plusieurs Comités Régionaux ensemble ne sont pas autorisés à prendre des initiatives politiques d’une portée nationale pouvant avoir des répercussions nationales sans le feu vert du Comité Central du Parti.

    (xiv) Cheque Comité Régional doit organiser un congrès régional regroupant tous les militants de leur régional au moins une fois l’an.

    7. L’Assemblée des Délégués

    (vi) L’agenda de l’assemblée des Délégués est préparé par le Comité Central après que les Comités Régionaux aient eu l’occasion de soumettre an Secrétariat les propositions de motions à être débattues ou des questions écrites auxquelles le Comité Central est tenu de répondre à l’assemblée des Délégués.

    (vii) Le Secrétaire Général est tenu de convoquer l’Assemblée des Délégués dans les délais prévus par la Constitution.

    (viii) La Constitution du MMM ne peut être amendée que par 2/3 des délégués présents à l’Assemblée des Délégués dont légenda comprend une motion dans ce sens.

    (ix) L’Assemblée des Délégués définit la ligne générale du Parti et prend connaissance des activités du Bureau Politique et du Comité Central.

    8. Comité Central

    (i) Le Comité Central du MMM est constitué somme suit:

    (a)  20 membres sont élus par une Assemblée des Délégués.

    (b)  Au cas où 4 non-députés ou 4 députés ne se trouvent pas parmi les 20 élus, les premiers 4 non-députés ou 4 députés, en termes de suffrages obtenus, siégeront au Comité Central en tant que membres à part entière.

    (c)  Au cas où 5 militantes et un jeune ne se trouvent pas parmi les 20 élus, les 5 premières militantes et le premier jeune en terme de suffrages obtenus sur la liste des candidats siégeront au Comité Central en tant que membres à part entière.

    (d)  21 membres sont élus par les comités régionaux.

    (e)  Trois militantes de la Commission des Femmes élues conformément aux dispositions de l’alinéa 2 de l’article 15.

    (f)  Deux membres de La Jeunesse Militante élus conformément aux dispositions de l’alinéa 2 de l’Article 16.

    (g)  Tous les maires et les présidents des conseils de districts, membres du MMM, le rédacteur-en-chef du journal du Parti, Les députés non élus au Comité Central participent aux travaux, mais n’ont pas droit de vote.

    (ii) Le Comité Central est élu pour 2 ans, mais ses membres sont révocables par les instances qui les ont élus.

    (iii) Le Secrétaire Général sera tenu d’organiser les élections du Comité Central tous les 2 ans sauf circonstances exceptionnelles dans lesquels cas tout renvoi proposé par le Bureau Politique sera pour une période déterminée par l’assemblée des Délégués mais ne dépassant pas 6 mois.

    (iv) Pour se porter candidat au Comité Central, un membre doit avoir appartenu au MMM depuis au moins un an et avoir milité activement au niveau de sa branche.

    (v) Entre deux Assemblées des Délégués, le Comité Central est l’instance suprême du Parti.

    (vi) Le Comité Central en sa capacité d’organe exécutif du Parti:

    a)  règle la discipline du Parti;

    b)  gère les finances du Parti;

    c)  prend les décisions politiques d’importance nationale;

    d)  décide des tactiques à suivre;

    e)  prépare les Assemblées des Délégués et la Conférence biennale;

    f)  assure la bonne santé du Parti à tous les niveaux;

    g)  effectue le suivi du travail politique sur le terrain;

    h)  supervise le travail politique et assure le bon fonctionnement de la Jeunesse Militante;

    l)  supervise le travail politique et assure le bon fonctionnement de la Commission des Femmes;

    j)  établit des commissions spécialisées et coordonne leurs travaux;

    k)  favorise l’élaboration d’un programme politique évolutif. 

    (vii) Le Comité Central est le seul représentant du Parti de quelque façon que ce soit et pour quelque motif que ce soit. Il représente le Parti devant toutes les instances administratives et judiciaires du pays et d’outremer.

    (viii) Le Comité Central émet les directives au Secrétaire Général afin d’organiser le Secrétariat du Parti de la manière la plus efficiente possible, en particulier en ce qui concerne le fonctionnement interne du Parti et ses relations avec l’étranger.

    (ix) Tout membre du Comité Central qui n’est pas présent à trois réunions consécutives sans raison valable est automatiquement exclu de cette instance.

    (x) Au cas ad les sièges de 5 membres élus au niveau national sont vacants, une élection de remplacement pour ces sièges sera organisée par le Secrétaire Général a la prochaine Assemblée des Délégués.

    9. Bureau Politique

    Il tient le Comité Central et l’Assemblée des Délégués régulièrement informés de l’état des finances du Parti.

    Le Trésorier-Adjoint assiste le Trésorier, assure as suppléance et assume tout autre fonction que lui confie le Comité Central.

    (iv) Le Secrétaire Général ne peut cumuler les fonctions ministérielles quand le MMM se trouve au gouvernement.

    (v) Le Bureau Politique entre deux réunions du Comité Central coordonne l’action du Parti et exécute les décisions du Comité Central. Il est exceptionnellement habilité à prendre des décisions dans le cadre de la ligne générale du Parti, mais Il peut être désavoué ou même révoqué par le Comité Central à ce sujet

    10. Conférence Biennale

    (i) La Conférence biennale est constituée de 5 délégués par branche, de 60 délégués de la Commission des Femmes, de 40 délégués de la Jeunesse Militante, des membres du Comité Central, du Groupe Parlementaire et des conseillers des collectivités locales d’appartenance MMM.

    (ii) La Conférence biennale élabore un programme politique évolutif à travers les débats et des résolutions se rapportant aux documents des Commissions Spécialisées ou aux recommandations provenant du Comité Central, des Comités Régionaux, de la Jeunesse Militante, de la Commission des Femmes, du Groupe Parlementaire ou des groupes municipaux.

    (iii) La Conférence biennale doit lire soigneusement préparée de sorte que les branches et les Comités Régionaux y participent pleinement.

    (iv) L’agenda de la Conférence biennale est arrêté par le Comité Central après que les commissions spécialisées et les autres instances du Parti aient transmis leurs suggestions au Secrétariat.

    (v) Les délibérations de la Conférence biennale inspirent le manifeste électoral du Parti.  

    11. Vote

    (i) Dans toutes les instances, les votes seront pris a majorité simple sauf dans les cas suivants ou une majorité de 2/3 sera requis :-

    (a) un amendement à la Constitution du Parti;

    (b) une expulsion du Parti;

    (c) une alliance électorale avec un autre Parti.

    (ii) Toutes les élections se feront par bulletin secret.

    (iii) Dans tout autre cas, le vote se fera à main levée à moins qu’une majorité ne réclame un vote par bulletin secret.

    (iv) Pour l’Élection au niveau national des membres du Comité Central, les bulletins de vote seront préparés à l’avance par le Secrétaire Général et remis par les délégués du Comité Central aux représentants des branches dans chaque Comité Régional. Le Comité Régional doit être informé au préalable de la tenue du vote dans chaque branche.

    Les délégués des branches déposeront les bulletins à l’Assemblée des Délégués qui, après vérification serviront à l’élection au niveau des membres du Comité Central.

    12. Animation et formation politique

    (i) Il incombe au Comité Central d’assurer aux membres du Parti une formation politique permanente et de publier les documents nécessaires pour cela.

    (ii) Le Comité Central est autorisé à utiliser les capacités de toute personne qualifiée dans ses efforts d’animation et de formation politique.

    iii) Le Comité Central doit veiller à une formation politique soutenue au niveau des 21 régions et des branches du Parti et organiser régulièrement des séminaires de formation à l’intention des militants du Parti.

    (iv) Le Secrétariat du Parti émettra un bulletin pour diffuser les prises de position du Parti sur des sujets d’ordre national et pour valoriser les actions du Parti aux niveaux de l’Assemblée Nationale et des collectivités locales. 

    13. Groupe Parlementaire

    (i) La Liste des candidats du Parti aux Élections générales est arrêtée par le Comité Central sur proposition du Bureau Politique en collaboration avec les instances régionales et locales et est soumise  à l’approbation de l’assemblé des Délégués.

    (ii) Tout candidat MMM aux élections générales doit avoir été membre du Parti pendant au moins un an. Cependant, l’assemblée des Délégués a compétence à approuver une dérogation dans le cas d’un candidat sur proposition du Comité Central.

    (iii) Tout candidat MMM aux élections générales doit s’engager:

    a)     à respecter strictement la Constitution du Parti et la discipline du Parti à l’Assemblée Nationale;

    b)     à participer pleinement aux travaux du Groupe Parlementaire du Parti qui doit se réunir régulièrement;

    c)      à assumer pleinement ses responsabilités de député à l’Assemblée Nationale et dans sa circonscription envers ses mandants et le public en général;

    d)     à contribuer financièrement à la caisse du Parti selon les modalités décidées par le Comité Central.

    Tout candidat du Parti aux élections générales prend par écrit avant la ratification de sa candidature l’engagement d’honneur de remettre sa démission au Speaker de l’Assemblée Nationale si, après avoir été élu, il se retire du Parti ou s’il en est expulsé.

    Les députés du Parti même s’ils ne sont pas élus pour siéger au Comité Central, doivent assister à ses travaux et a ceux des Assemblées des Délégués et des Conférences biennales et peuvent participer aux débats, mais n’ont pas droit de vote.

    14. Croupe Municipal

    (i) La liste des candidats du Parti aux élections municipales est arrêtée par le Comité Central sur proposition du Bureau Politique et en collaboration avec les instances régionales et locales mais est soumis à l’approbation de l’Assemblée des Délégués.

    (ii) Tout candidat MMM aux élections municipales doit s’engager à :

         a)     respecter strictement la Constitution du MMM et la discipline du Parti au conseil municipal ou il est élu

    b)     participer pleinement aux travaux du Comité Régional de la région qui l’a élu et à la vie politique de l’arrondissement qui l’a élu

    c)      participer pleinement aux travaux du Groupe Municipal auquel il appartient et qui doit se réunir régulièrement

    d)     assumer pleinement ses responsabilités de conseiller municipal au conseil et dans l’arrondissement qui la élu.

    (iii) tout conseiller municipal élu sous la bannière du Parti ne pourra proposer une motion ou an amendement à une motion à une réunion du Conseil sauf s’il a reçu l’approbation de son Groupe Municipal et dans une situation d’urgence, l’aval du maire ou de son chef de file au cas ou le Parti serait minoritaire au conseil.

    (iv) Les maires et les adjoints maires des municipalités dirigés par le MMM sont choisis par le Groupe Municipal en consultation avec le Bureau Politique, mais ce choix doit être ratifié par le Comité Central.

    (v) Dans le cas ou le MMM ne dirige pas la municipalité, les conseillers du Parti choisissent un chef de file.

    (vi) Il est essentiel que les réunions spéciales réunissant les délégués de chaque région et les conseillers municipaux de la même région se tiennent régulièrement afin que les délégués soient pleinement informés des activités municipales et puissent en débattre.

    (vii) Compte tenu du fait que les délimitations de certaines circonscriptions électorales et des limites municipales de certaines villes ne coïncident pas, il est essentiel que les responsables des Comités Régionaux et des branches concernées coordonnent étroitement leurs activités avec les conseillers MMM.

    (viii) Tous les conseillers municipaux et les conseillers de district MMM sont tenus à déclarer leurs avoirs au début et à la fin de leur mandat par voie d’affidavit qu’ils soumettront aux Secrétaires de leurs villes ou de districts respectifs pour être déposés aux Conseil.

    (ix) Tous les conseillers municipaux MMM doivent se réunir au moins 2 fois par an. Cette assemblée est présidée par an coordonnateur. Le choix du coordonnateur est fait sur une base de rotation parmi les différents groupes municipaux. Le but de cette assemblée est de définir, coordonner et exécuter le projet municipal du MMM.

    (x) Tout candidat du Parti aux élections régionales prend par écrit avant la ratification de sa candidature l’engagement d’honneur de remettre sa démission au Secrétaire de la ville après avoir été élu, il se retire du Parti ou s’il en est expulsé.


    15. Commission des Femmes et représentation féminine

    (l) Il existe au sein du MMM une Commission des Femmes dont le but est :

         a)     d’encourager l’adhésion des femmes aux instances du Parti;

    b)     vulgariser le projet et les idées du MMM parmi les femmes mauriciennes ;

    c)      de relayer au sein du Parti les préoccupations et les aspirations des femmes mauriciennes;

    d)     do promouvoir l’émancipation de la femme mauricienne et amélioration de la condition féminine en général.

    (ii) Chaque 2 ans, la Commission des Femmes élit son comité exécutif et trois de ses membres dont au moins deux non-députées pour la représenter au sein du Comité Central. En cas de vacance, la Commission des Femmes procède à une élection de remplacement.

    (iii) La Commission des Femmes assure la formation politique de ses membres.

    (iv) Chaque Comité Régional désigne une ou un secrétaire responsable, chargé des problèmes posés par la condition féminine dans la société et dans le MMM. De même le Comité Central, sur proposition du Bureau Politique, désignera un adjoint au Secrétaire Général chargé de la condition féminine qui veillera à la représentation des femmes a tous les nivaux de l’organisation.

    (v) En établissant les listes de candidats aux élections générales et municipales, le Parti s’efforcera de présenter au moins 20 % de femmes.

    16. Jeunesse Militante

    (i) Il existe au sein du MMM, une aile des jeunes, la Jeunesse Militante, qui est l’organisme de réflexion et d’action propre aux jeunes, adhérents ou non du Parti. L’âge des membres est de 15 à 30 ans. Cet organisme a pour objectif :- 

    a)      d’assurer une plus grande adhésion des jeunes au sein du Parti.

    b)     de diffuser parmi les jeunes les projets et les idées du MMM

    c)      de relayer au sein du Parti les préoccupations et les aspirations de la jeunesse mauricienne

    d)     de renforcer les liens du Parti avec les organisations regroupant des jeunes sur le plan local, régional et international.

    (ii) Chaque année, la Jeunesse Militante élit son comité exécutif et 2 délégués, dont une militante, pour la représenter au Comité Central. En cas de vacance, la Jeunesse Militante procède à une élection de remplacement.


    17. Commissions Spécialisées

    (i) La Comité Central confie à des Commissions Spécialisées des secteurs d’intérêt définis (dans le cas des commissions permanentes) ou des dossiers particuliers (dans le cas des commissions ponctuelles).

    (ii) Ces Commissions Spécialisées qui sont des organismes de réflexion, d’études et de recherche n’ont pas de pouvoir de décision politique mais soumettent leurs rapports et leurs recommandations au Comité Central pour faire l’objet de débat à la Conférence biennale.

    (iii) Les Commissions Spécialisées ont compétence à recruter on consulter des sympathisants pour les aider dans leurs travaux.

    18. Interprétation

    Tout litige eu égard a l’interprétation de la Constitution du MMM sera arbitré par le Comité Central dont la décision sera finale et sans appel.

    19. Amendements 13 novembre 2005

    La Leader peut coopter jusqu’à 8 nouveaux membres non-élus au niveau national au sein du CC ou du Bureau Politique.

    Le Leader a également le pouvoir de nommer des leaders adjoints et de Secrétaires Généraux adjoins.

    La Bureau Politique choisit le bureau (et non le CC)